Centre d'appel : 0661 900 832

Finance islamique : la Banque Al Baraka d’Algérie relance le crédit automobile   

Avec la réintroduction début 2016 du crédit à la consommation pour financer l’acquisition de produits locaux, de nombreux établissements bancaires algériens se lancent désormais dans ce créneau, à l’instar de la banque privée Al Baraka d’Algérie, qui a mis en place une nouvelle structure dédiée spécifiquement à ce type de financement.

«Depuis mars dernier, nous avons déjà collecté quelque 3000 dossiers de demande de crédit automobile à travers nos agences et nous avons financé 1400 clients pour un montant global de plus de 1,3 milliard de dinars», affirme le directeur marketing d’Al Baraka, Saïd Karim. Dans un premier temps, indique-t-il, «nous avons choisi de nous concentrer sur le crédit automobile en accordant des financements à hauteur de 900 000 DA par client pour l’acquisition de véhicules Renault fabriqués localement.

Dans les semaines à venir, nous étendrons ces financements à d’autres catégories de produits, notamment les meubles et l’électroménager, en engageant au préalable des conventions de crédit avec les structures chargées des œuvres sociales au sein d’institutions et d’entreprises publiques et privées». Interrogé sur les conditions de financement que propose la banque à ses clients sur ces nouveaux crédits à la consommation, Saïd Karim souligne qu’Al Baraka offre des produits qui obéissent d’abord aux principes du banking islamique qui, affirme-t-il, sont très sollicités par la clientèle.

Aussi, précise-t-il, pour le crédit automobile, la banque propose un taux de marge annuel total de 9% qui englobe tous les frais et commissions, y compris ceux liés à l’assurance. Aujourd’hui grâce à l’expérience acquise, cette banque peut répondre rapidement aux demandeurs de crédit à la consommation.  “Quand un client se présente au niveau de l’agence Al Baraka, il a l’information immédiatement, s’il est éligible ou pas, à quelle hauteur il est éligible, l’apport personnel et les mensualités à payer. Si le dossier est complet, la décision est prise dans les trois jours qui suivent le dépôt. Le délai peut aller jusqu’à 5 jours en cas de forte demande”, a affirmé M. Saïd Karim, évoquant parfois le problème de disponibilité.

La banque compte étendre le crédit à la consommation aux autres produits éligibles à ce type de financement comme l’électroménager, les meubles… durant le deuxième semestre 2016. La banque Al Baraka Algérie semble avoir capitalisé son expérience dans le financement du crédit à la consommation. Pour rappel, cet établissement financier a été leader dans le crédit automobile, dans sa première version, avant son interdiction par le gouvernement.

D’après El Watan& Liberté Algérie

 

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial