Centre d'appel : 0661 900 832

La notion d’entreprise durable et responsable s’inscrit en droite ligne avec les principes de Sainte Charia qui régissent la Banque Islamique. Grace, donc, a ses principes et son code de conduite, la banque Al Baraka d’Algérie est pleinement engagée vis-à-vis de la société à laquelle elle appartient.

Outre son éthique commerciale et sa responsabilité économique déclinées au travers de ses projets, produits, services et opérations bancaires, la Banque Al Baraka d’Algérie entreprend tout au long de l’année des actions de développement social sous plusieurs formes pour renforcer davantage son identité citoyenne.

L’épanouissement de l’industrie de la finance sharia complaint ne peut pas s’accomplir sans que la banque n’accorde une importance capitale à la responsabilité sociale, une responsabilité considérée comme un devoir moral et un moyen important d’amélioration de l’environnement sociétale de la banque.

Le programme de la responsabilité sociale de la banque couvre essentiellement :

  1. La promotion de la fiance inclusive à travers le micro-crédit :
    1. Le programme d’investissement de la Zakat
    2. Le programme de financement des femmes aux foyers
    3. Le programme de la Moucharka
    4. Le programme d’investissement du Wakf
  2. Le soutien des institutions universitaires dans le domaine de la recherche et développement scientifique, ainsi que les instituts et centre de formation dans tous les domaines et particulièrement ceux qui intègrent la responsabilité sociale au cœur de leur activité.
  3. Le sponsoring et mécénat des programmes visant à développer les volets : social, scientifique et culturel.

La zakat constitue le 3ème pilier de l’islam, elle est à la fois un devoir obligatoire et un droit de Dieu le tout puissant. Elle a pour objectifs la répartition équitable des richesses, l’éradication de la pauvreté et la promotion du développement social et économique.

Dans le cadre de sa mission sociétale, la banque Al Baraka d’Algérie : 

1. A mis en place un comité zakat en charge de gérer et de distribuer une partie du montant de la zakat due, découlant de ses bénéfices

Chaque année et en vue de distribuer le montant équitablement, le comité zakat de la banque Al Baraka d’Algérie, désigne et sélectionne, les bénéficiaires, parmi les nécessiteux et les endettés.

Pour l’exercice 2017, le montant distribué par le comité était de cent mille dollars américains. 

2. La gestion du portefeuille zakat du ministère des affaires religieuses et des wakfs
La banque Al Baraka d’Algérie s’est fixée pour mission d’accompagner bénévolement le ministère des affaires religieuses et des wakfs, dans sa tâche de répartition de zakat. 

Ainsi, à charge de la commission zakat du ministère de sélectionner les bénéficiaires, puis de transmettre à la banque Al Baraka d’Algérie la liste.
La banque Al Baraka d’Algérie et via son réseau de 31 agences, se charge dès réception de la liste, d’accueillir les bénéficiaires et de mettre à leur dispositions les montants qui leur sont accordés.

la banque a constituée deux (02) WAKF :

  • WAKF d’un montant de 10.000.000 DA pour la création d’un institut de formation en finance islamique –IRFFI- .
  • WAKF d’un montant de 100.000.000 DA pour la création d’un centre de recherche médicale – SARL SMART DIAGNOSTIX PHARMA-

Vous êtes une femme au foyer ? vous faites partie d’un groupe solidaire ? Et vous désirez lancer votre domestic busines ?

La banque Al Baraka d’Algérie vous soutien et vous aide à lancer votre activité de chez-vous grâce à son financement pour l’acquisition de biens et équipements divers.

  • La catégorie de clientèle concernée par ce produit est constituée de femmes, organisées en groupe, ayant des activités économiques à domicile. Elles ont les caractéristiques communes suivantes :
    • Activités économiques ne s’exerçant pas dans le cadre d’entreprises formalisées (tissage, couture, fabrication de produits alimentaires, coiffure, …) ;
    • Durée de remboursement pouvant aller jusqu’à 12 mois ;
    • Montant de financement maximum accordé par emprunteuse 50.000 DA et par groupe de 15 femmes 750.000 DA.
    • La banque ne percevra des femmes aucune rémunération ou indemnisation d’aucune sorte (marge bénéficiaire, commissions, pénalités de retard, …) ;
    • Une intégration progressive dans le circuit bancaire ;
    • Un outil efficace de lutte contre la pauvreté.
    • Les femmes concernées sont de condition très modeste ;
    • Le bénéfice tiré de leur activité est inférieur au salaire minimum garanti ;
    • Activités pratiquées à domicile ;
    • Aucun employés dans l’activité ;
    • Absence de comptabilité formalisée ;
    • Aucune séparation claire entre l’activité économique et la sphère familiale ;
    • Ne disposant pas de compte bancaire
    • Bordereau de transmission
    • Lettre d’introduction en vue de l’ouverture de compte signée par le Directeur de FIDES Algérie
    • Convention d’ouverture de compte indivis pour les femmes du groupe
    • Convention d’ouverture de compte d’épargne (indivis) pour les femmes du groupe
    • Procuration des membres aux mandataires
    • Pièce d’identité en cours de validité de chaque membre du groupe (copie légalisée ou copie certifiée conforme à l’original par FIDES Algérie)
    • Certificat de résidence de chaque membre du groupe (moins de trois mois)
    • Extrait de naissance de chaque membre du groupe (moins d’un an)
    • Demande de financement pour le groupe

Financement gratuit.

Kard Hassen

Le QARD HASSAN est la seule forme de prêt qui est permise en Islam, c’est un prêt que l’on rembourse à l’échéance sans intérêt ni part de profit ou perte.

La banque peut exiger le paiement de frais administratifs à condition que leur montant ne soit pas lié à la période de maturité du prêt, le client ne rembourse que le principal qui lui a été accordé.

C’est la seule transaction où un véritable transfert d’argent est opéré. Ce prêt sans intérêt est utilisé pour venir en aide aux personnes se trouvant dans une situation de besoin temporaire ou de difficultés passagères.

Vous êtes un professionnel ou une toute petite entreprise (TPE) ? Vous avez besoin d’un petit financement pour faire marcher votre activité ? Pour diverses raisons liées notamment au manque de garanties réelles, vous n’arrivez pas à accéder aux services habituels de la banque ?

La banque Al Baraka d’Algérie est là pour vous accompagner et vous propose des micro-crédits pour :

  1. Le financement de vos besoins d’exploitation ;
  2. L’acquisition d’équipement (machines, matériel roulant,…).
Durée de remboursement :
    1. Moucharaka à court terme de 3 à 12 mois
    2. Moucharaka à moyen terme de 12 à 36 mois
    Montant de financement de 50.000 DA à 1.000.000 DA.
    • Un Assouplissement considérable des conditions d’accès au financement ;
    • Une promptitude dans le traitement et la sanction du dossier ;
    • Une intégration progressive dans le circuit bancaire ;
    • Un outil de d’intégration dans l’environnement économique .
  • Domiciliation de la totalité du chiffre d’affaire au sein de la Banque Al Baraka d’Algérie.

    • Une demande d’ouverture d’un compte courant client FIDES Algérie dûment signé par le client et comportant le cachet de FIDES Algérie
    • Demande d’ouverture du compte courant dûment signée par FIDES Algérie ;
    • Demande de financement dûment signée par le client ;
    • Une copie légalisée de la pièce d’identité ;
    • Un extrait de naissance (moins d’un an) ;
    • Un certificat de résidence (moins de 03 mois) ;
    • 02 photos d’identité ;
    • Un document justifiant l’activité à financer (registre de commerce ou récépissé délivré par le CNRC justifiant le dépôt de la demande, une carte d’artisan…) ;
    • Un extrait de rôle (moins de 03 mois) ;
    • Une attestation de non affiliation CNAS.

La Moucharaka Dégressive :

La Banque participe au financement d’un projet ou d’une opération avec l’intention de se retirer progressivement du projet ou de l’opération après son désintéressement total par le promoteur. Ce dernier versera, à intervalle régulier à la Banque la partie de bénéfices lui revenant comme il peut réserver une partie ou la totalité de sa propre part pour rembourser l’apport en capital de la Banque. Après la récupération de la totalité de son capital et des bénéfices qui échoient, la Banque se retire du projet ou de l’opération. Cette formule s’apparente aux participations temporaires dans le banking classique.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial